La Chaux : recette de base et tests

Pour retaper la petite maisonnette qui va nous servir de pied à terre, nous souhaitions au maximum éviter les produits qui, même classés « A », contiennent des polluants. Surtout parce que c’est nocif pour la santé et pour l’environnement. Mais c’était aussi un choix lié au fait de prendre son temps pour apprendre de nouvelles choses et au plaisir de faire soi même.

On a donc cherché une bonne recette de peinture à base de chaux.

Après avoir comparé les informations sur internet et le test que ma mère avait fait avec de la chaux « non active », la solution est venu par hasard quand on est allé voir nos amis qui justement repassaient une couche de chaux sur leurs murs (coucou les copains!). Eux même ayant fait plusieurs essais, on était donc confiants de partir avec leur recette de base et quelques précieux conseils. Nous les partageons aujourd’hui avec vous.

Recette de base pour 2l de peinture à appliquer au pinceau :

  • 2L d’eau

  • 60g de pigment (pour une couleur à 6%) Voir les pigments naturels sur le site : http://www.lamarchandecouleurs.com/Pigment-Oxyde-de-fer-jaune-11-58.html (ici le jaune que nous avons choisi pour les pièces à vivre)

  • 940g de Fleur de Chaux (pas n’importe quel chaux, la fleur de chaux expressément)

  • 120g de Latex liquide de la marque Sika (magasin de bricolage)

  • 1cac de liquide vaisselle (oui oui du liquide vaisselle)

Ajouter les ingrédients dans cet ordre et bien mélanger entre chaque élément

Matériel à avoir :

  • Des pinceaux Salter 100mm de large pour l’application

  • Des pinceaux rond pour des bords

  • Une balance de cuisine précise au gramme près

  • Des bacs ou sceaux à peinture

Choisir sa couleur. Une fois les pigments et le reste des ingrédients en main, il est temps de faire des tests de couleur. Quand on applique la chaux teintée elle est toujours plus sombre que son rendu final, il faut donc tester par avance ce que sera le rendu quand la pièce aura séchée

Nous faisions des tests avec 100ml d’eau, et 50g de matière sèche.

Cela donnait par exemple :

Couleur

Jaune 6%

Jaune 3%

Jaune 20%

Eau

100ml

100ml

100ml

Chaux

47g

48.5g

40g

Pigment

3g

1.5g

10g

Le rendu de la couleur façon express :

L’astuce nous vient de nos amis, il suffit d’appliquer le test sur un bout de carton (même un carton marron, la chaux est couvrante) et de sécher au sèche-cheveux, ou de mettre 10min au soleil si vous avez la chance de faire ça par beau temps.

Ne vous reste plus qu’à comparer les tests et choisir.

IMG_0900

Test de jaune en train de sécher – la couleur claire apparait, ça sera celle du rendu final

Application de la chaux :

1) D’abord bien préparer le mur, une sous-couche blanche vous facilitera la vie. On a posé une sous-couche de Latex dilué à 50% avec de l’eau sur le placo brut. Le rendu aurait pu être plus « lisse » avec une sous couche de peinture blanche, au final on ne s’en plein pas, mais on a repassé 4 couches sur un des murs de la chambre avant d’en déduire que la couleur ne serait donc pas unie entre le placo et les bandes d’enduit entre les plaques. Je passe donc l’info, les surfaces de différentes matières réagissent différemment à la pause de la chaux. Le retour d’expérience de nos amis est que après quelques mois la chaux s’est transformé et si vous en ré-appliquez alors plus de différences de matière. À vous de choisir donc entre une sous couche blanche couvrante pour un rendu directement uniforme, ou une sous couche latex avec une pose plus vivante (non-uniforme) qui gommera les différences de rendu sur vos murs. On a opté pour la deuxième solution. Pour finir notez que certains murs ne nécessitent pas de sous-couche, par exemple les murs en béton.

Dans tous les cas le mur doit être propre et dégraissé.

2) Mouiller le mur. Cela permet la pause de la chaux qui sinon est « bu » par le mur. Vous sentirez la différence quand le mur est trop sec, le pinceau est ralenti quand on le passe. Selon le type de surface on a besoin de plus ou moins humidifier. On peut le faire à l’éponge, mais le mieux reste quand même le brumisateur de compète.

3) Poser la chaux. Si c’est la première couche ça se pose comme une peinture normale. Le séchage doit être lent pour éviter que la chaux ne « poudre » et rende du blanc quand on la touche. Il faut donc laisser la pièce sécher tranquillement. À la deuxième couche recommencez en mouillant le mur. Pour l’application trois options. L’option lisse en tirant verticalement la peinture. L’option brouillon en posant par coups de pinceaux désordonnés. L’option léger crépi en appliquant au rouleau.

IMG_0902 (2)

Les pièces en train de sécher- la couleur finale apparait progressivement

Exception faite de la chambre nous avons passés 2 couches ont suffit.

Bon à savoir:la chaux assainie les intérieurs, l’inverse d’une peinture chimique qui rejette pendant encore longtemps des produits chimiques (sauf les très bonnes qui coûtent cher et qui en rejettent beaucoup moins)

On doit encore faire le test de poser de la cire crème durcissante dans la salle de bain et à certains endroits de la cuisine pour « protéger » la chaux (https://www.ecolodeve.fr/decoration/bois-interieur/finition-sol/cire-creme-durcissante-detail.html) . Vous pouvez aussi choisir de la vernir après la deuxième couche.

Alors à vos tests, prêts, partez !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s